Tribune dans Figaro Vox - 3 février 2021

La fermeture des frontières extérieures de notre pays ne devrait pas s’appliquer aux Français de l’étranger qui veulent rentrer en France.Une tribune cosignée par un collectif de Français de l’étranger, membres de La Manufacture et délégués LR, appelle le Gouvernement à revenir sur cette mesure discriminante.

« Nul ne peut être privé du droit d’entrer sur le territoire de l’Etat dont il est le ressortissant »

Article 3 du Protocole n° 4 à la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales du 16 septembre 1963

 

En fermant les frontières françaises, y compris pour les Français résidant à l’étranger hors de l’Union Européenne, le Gouvernement crée de fait une discrimination à l’encontre des Français de l’Etranger résidant hors UE. La liste des les « motifs impérieux » permettant d’obtenir une dérogation à cette interdiction étant limitée à des situations extrêmement restrictives (comme le décès d’un parent en ligne directe ou une convocation judiciaire…), cela crée une situation inédite, dans laquelle nos propres concitoyens ne sont plus les bienvenus en France.

Le collectif appelle donc le Gouvernement à reconsidérer cette décision à la fois injuste et juridiquement contestable.

 

Retrouvez ici cette tribune dans sa version intégrale.

 

Les cosignataires :

Jean-Paul Mulot, ancien Représentant des Hauts-de-France au Royaume-Uni, La Manufacture ;
Matthias Baccino, coordinateur du Pôle Idées, La Manufacture ;
Artus Galiay, Délégué Les Républicains Grande-Bretagne, La Manufacture ;
Julien Barlan, Délégué Les Républicains New York, La Manufacture ;
Mehdi Bournissa, Avocat, Emirats Arabes Unis, La Manufacture ;
Philippe Chalon, Délégué consulaire Les Républicains, Londres ;
Julia Galland, Zürich, Les Républicains Suisse ;
Khadiatou Diallo, Londres ;
Arthur Loréal, La Manufacture ;
Edouard Fox, Warwick ;
Gérard Pomper, Délégué Les Républicains Israël.